Notice: compact(): Undefined variable: extras in /home/customer/www/es-charite.edu.lb/library-1.12.7/Zend/View/Helper/HeadLink.php on line 371
Historique

Historique

Home > À propos > Historique

 

En 1846, Monsieur BOURE, Consul de France, demande à monsieur Leuleu, préfet apostolique, des Filles de Charité pour la ville de Beyrouth. C’est ainsi que soeur GELAS, soeur METAIL, soeur DAUPHIN, soeur DESFORGES et  soeur SALZE arrivent au Liban en 1847 et s’installent à la maison LAURELA située au centre de Beyrouth, près de l’église des maronites.Ainsi naquit la “Maison de la Miséricorde” qui deviendra plus tard la Maison Provinciale des Lazaristes  et qui porte jusqu’à l’heure le nom d’ Immeuble Lazarieh.

 

Dès leur installation et malgré l’exiguité des lieux, soeur GELAS commença ses oeuvres et durant cinquante années sans répit, elle se donnera entièrement à sa mission. Suite à la demande d’agents consulaires et d’anciens élèves du collège d’Antoura, elle ouvrit la maison aux jeunes filles venant de milieux divers. Elle leur apprit des métiers...en plus de l’éducation morale, intellectuelle et religieuse. Elle créa aussi une école normale pour les institutrices. Une fois formées, ces jeunes filles allaient enseigner dans les écoles de village.

 

La nouvelle Maison Centrale construite à Achrafieh

Lors des célebrations du centenaire de l’arrivée des Filles de la Charité à Beyrouth, une question, discutée de longues années, revient à l’ordre du jour : construire une nouvelle maison centrale. Finalement, la décision est prise: la Maison Provinciale sera construite à Achrafieh.

Le 24 avril 1952, a lieu la pose de la première pierre dédiée à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse. Sur cette colline qui surplombe la capitale, une cité vincentienne dresse sa masse imposante. Elle se compose d’un côté de  la Maison Centrale avec le séminaire, d’un collège secondaire d’un millier de jeunes filles, d’ une école primaire pour 750 fillettes de  la classe populaire, d’une crèche, d’un dispensaire  et de la “soupe populaire”.

De l’autre côté, sont  édifiées la Maison provinciale des pères Lazaristes avec leur scolasticat et une école gratuite de garçons.

Entre les deux se dresse la Basilique.

Fin septembre 52, les soeurs s’installent dans la nouvelle maison; le 9 octobre, a lieu la rentrée scolaire au pensionnat. Le 27 novembre, le sanctuaire est inauguré.